Une liste des médicaments et dispositifs médicaux obligatoires était annexée à un AR du 21 janvier 2009 concernant des directives aux pharmaciens. Ces dernières années, l’APB s’est efforcée d’adapter aux besoins actuels cette liste trop longue et obsolète, et de trouver un équilibre entre d’une part, les soins adéquats pour le patient, et d’autre part, le moins possible de gaspillage et de coûts inutiles pour le pharmacien. D’autre part, les négociations avec les plates-formes de soins palliatifs et celles concernant la distribution d’iode par les pharmaciens, ont permis d’aboutir enfin à la publication d’une nouvelle liste pertinente et objective.

Une vingtaine de produits dont beaucoup de médicaments obsolètes ou de produits peu utilisés ont été enlevés de la liste. L’obligation d’avoir 500 grammes d’iodure de potassium en vrac de stock a été réduite à 100 grammes vu la présence en officine de 240 boîtes de 10 comprimés à 65 mg d’iodure de potassium, et des médicaments nécessaires en situation palliative ou en cas de sédation palliative ont été ajoutés.

Soins palliatifs
Vous remarquerez que 8 nouveaux produits ont été introduits dans la liste. Il s’agit de produits notamment utilisés pour les soins palliatifs. L’objectif de cette obligation est de permettre aux équipes de soins palliatifs de trouver à tout moment ces médicaments dans les officines ouvertes au public et ainsi, de faire face aux situations d’urgence dans les soins palliatifs. Le pharmacien peut ainsi assister efficacement l’équipe palliative et éviter pour le patient d’attendre des médicaments essentiels, ce qui n’est, dans ce contexte, humainement pas acceptable. C’est un rôle essentiel pour le pharmacien.

Moins de stock perdu
Avoir en stock les médicaments obligatoires demande bien sûr toujours un investissement (le coût global moyen a toutefois été diminué de 300 €!), mais celui-ci est aujourd’hui plus pertinent. En plus, on évite que d’autres prestataires de soins ne soient obligés de conserver ou de transporter inadéquatement ces médicaments avec les risques potentiels de défaut qualitatif.

Liste pratique:
Le service scientifique de l’APB a rédigé une liste pratique reprenant les produits enlevés, rajoutés ou les quantités modifiées: cliquez ICI (accès pour membre APB)

info source APB